Crédit photo: Jean-Pierre Mercier

Crédit photo: Jean-Pierre Mercier

Fils du bandonéoniste argentin Rafael Gianelli, le maestro José Maria Gianelli joue du tango d'aussi loin qu'il se souvienne.

 

C’est en rencontrant la chanteuse Magdalena, dans les années 90 qu'il décide de faire honneur au tango et aux rythmes de son pays d’origine en créant son premier album de tango « Tango loco, tango reo », avec paroles et musiques originales. Un récit musical coloré, des histoires de vie en chanson, des rythmes ou le tango et la culture populaire se côtoient joyeusement

 

Entre 2005 et 2008, Jose Maria Gianelli compose la musique et les paroles de son deuxième album Candombe de Montréal avec l’appui du Conseil des Arts du Canada. Le fruit de ce travail voit le jour en 2009.

C'est dans les années 90 que José Maria  Gianelli fonde El Trio Argentino, dont la vocation initiale était d'agrémenter les milongas montréalaises en jouant, accompagné d'un violon et d'une contrebasse, du tango live. Parallèlement, il se présente avec Magdalena dans de nombreuses Maisons de la culture du Québec ainsi que partout au Canada, aux  États-Unis, au Mexique, en Belgique et en France.

 

Puis, en 2010, il invite Flavia Garcia à se joindre au Trio Argentino afin de donner une voix portègne à son ensemble.

 

Jose Maria Gianelli continue toujours son travail de composition.

 

 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now